La réinvention du nom de Dieu

La réinvention du nom de Dieu

17,06 €


  • Éditeur : Labor et fides
  • Poids : 200 Gr
  • Dimensions : 12.7 x 20.4 x 1.4 cm
  • Nombre de pages : 172
  • Année : 2021
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782830917413

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Vous pourriez aimer aussi

Articles du blog en relation

Pas d'article relatif à ce produit sur notre blog



La réinvention du nom de Dieu

Où donc Dieu s'en est-il allé ?

 

4eme de couverture

 

Cet écrit est l'essai de penser l'ébranlement de notre civilisation de l'oubli de Dieu, d'une part, la conscience de la présence agissante de Dieu dans le cours du monde, d'autre part. Oubli de Dieu : Dieu n'appartient pas à la réalité du temps présent. Non seulement les sciences de la nature n'en ont pas besoin pour expliquer l'origine et l'évolution du monde ; de manière tout empirique, la plupart de nos contemporains mènent leur vie sans aucune référence à Dieu.


Et dans notre civilisation où tout paraît faisable, il n'y a pas de place pour Dieu. Ebranlement de notre civilisation : par le choc du réel. Il concerne la Terre, la société, les personnes. Il se traduit par un cri. Notre génération : la génération du cri. Quelle est la signification de ce cri, par-delà son appel à un sens de la vie, à la justice entre les humains, à un salut - une résilience - dans la perdition ?

Le cri est ici interprété comme un nouveau commencement, à portée oecuménique et donc pour toute la Terre habitée, en train de se produire.
Il tient à la réinvention du nom de Dieu.

 

L'auteur

 

Gérard Siegwalt est professeur honoraire de dogmatique à la Faculté protestante de l’Université de Strasbourg.

 

L'avis de votre libraire

 

Un essai critique qui étudie comment la société actuelle occidentale s'est détournée de Dieu au point de le remplacer, de le renommer.

 

Table des matières

Préface, p. 9

I. Approches

1. – « C'est alors que l'on commença à appeler le nom du Seigneur. » (Genèse 4,26b), p. 15

2. – Où donc Dieu s'en est-il allé ?, p. 23
Dieu s'absente du monde, p. 23
L'être humain s'absente de Dieu, p. 26
Première signification du retrait de Dieu : elle tient à la compréhension de Dieu, p. 28
L'autre signification du retrait de Dieu : elle tient au péché de l'être humain, p. 40

3. – Penser Dieu à frais nouveaux, p. 51
Le mot « Dieu » en question ?, p. 51
Penser Dieu dans une société sécularisée, sans Dieu, p. 57

Prendre le bâton de pèlerin, p. 64

II. Affrontements

1. – La tentation de l'évitement de l'affrontement du réel, p. 71

2. – Les instances concernées par l'affrontement du réel, p. 75

3. – Les réalités en jeu dans l'affrontement du réel, p. 77
Le choc du réel actuel, p. 77
Le choc de la mémoire du passé, p. 82
Le choc de la prophétie., p. 101

Écouter – et entendre et traduire –, avec le cri, la voix qui parle, p. 109

III. Advenues

1. – De l'oubli au balbutiement du nom, p. 119
Concernant l'oubli, p. 119
Concernant le balbutiement du nom, p. 126
2. – L'accouchement du nom, p. 129
L'accouchement comme brisement du tabou Dieu, p. 129
L'accouchement comme combat spirituel, p. 137
L'accouchement, à travers le balbutiement, comme nomination du nom, p. 139
3. – L'effectivité performative du nom, p. 151

Prendre le nom au mot, Dieu étant au-delà de tout nom, p. 154

Postface. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159

Remerciements. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161

Donnez votre avis

La réinvention du nom de Dieu

La réinvention du nom de Dieu

La réinvention du nom de Dieu

Où donc Dieu s'en est-il allé ?

Donnez votre avis