Questions de foi

Publié le : 2022-05-25 14:10:58
Catégories : Recensions

Questions de foi

Gerd Theissen est professeur d'exégèse du N.T. à l'université de Heidelberg. Il est surtout connu pour son livre qui a été un best seller "L'ombre du Galiléen" paru en 1986 (en France en 1988 pour la première édition au Cerf). L'ouvrage qui nous intéresse est un essai de théologie sous la forme d'un catéchisme avec des questions précises concernant la foi et des réponses assez courtes, sans les développements compliqués et le jargon que l'on trouve habituellement dans certains livres de théologie. Ceci dit, ce n'est pas non plus "La théologie pour les nuls", loin s'en faut.

 

 

 

  

  

Question de foi 

de Gerd Theissen

Editions : Olivétan Salvator 2021 22 € 

 

En réalité sommes nous vraiment en face d'un catéchisme ? C'est d'ailleurs la question de J.-L. Schlegel dans sa préface (p. 10). L'auteur qualifie lui même son catéchisme "d'essai pour présenter la foi chrétienne sous forme de textes méditatifs" (p.11) et de "sagesse accessible à l'homme moderne" (p. 14). Les catéchismes des réformateurs étaient des textes à croire et à confesser et les questions posées n'avaient pour seul but que de donner des réponses précises que le catéchète devait s'approprier et croire sans les critiquer/. Dans cet ouvrage, l'auteur utilise une forme littéraire méditative pour donner à penser, à réfléchir tout en laissant bon nombre de questions en débat. La structure est certes celle d'un catéchisme avec ses questions/réponses et les textes fondamentaux des catéchismes traditionnels y sont aussi abordés : le décalogue, le Notre Père, les sacrements, la doctrine de Dieu et la trinité, la christologie etc...

  

 

 

Gerd Theissen

  

Le sous-titre donne déjà une indication importante : "Dire le christianisme autrement". A la lecture du livre on comprend qu'il est non seulement question de dire autrement le christianisme mais de le croire autrement. Il est vrai que le but affirmé en quatrième de couverture est clairement atteint : "exprimer de manière renouvelée la foi chrétienne... en tenant compte de la culture contemporaine et en essayant de dépasser les différentes confessions issues de l'histoire". Cette prise en compte de la culture contemporaine en rupture avec la théologie protestante traditionnelle, l'auteur ne s'en cache pas "Je ne fais pas mystère [...] que je tiens de larges pans du fondamentalisme protestant pour une forme d'obscurantisme."

 

On peut qualifier cet ouvrage de catéchisme critique de la foi chrétienne : il n'y a pas de règles de foi qui s'imposent à tous les chrétiens et l'auteur prend fait et cause pour les gnostiques dans leur interprétations symboliques des évangiles (p. 18), la Bible "est un livre dont les portes sont ouvertes" (p. 19) de fait elle doit être laissée à l'interprétation de tous, le drame étant que "les fondamentalistes barricadent les portes de la Bible pour la protéger du monde moderne. La fidélité à la Bible est autre chose." (p. 19). Il est toujours étonnant de voir des théologiens qui souhaitent un christianisme plus tolérant et consensuel, affubler de "fondamentalistes" et d'obscurantistes ceux qui, tout en n'esquivant pas les démarches de l'intelligence et l'argumentation de l'exégèse, s'attachent à comprendre dans le respect de la tradition des réformateurs "la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toute" (Jude 3).

 

La démarche théologique de l'auteur est claire : il s'agit de démythologiser les récits bibliques sur Jésus car ceux-ci sont écrits dans le cadre d'une expérience de foi mais ne relèvent pas nécessairement de l'histoire, il est donc nécessaire de les critiquer non pas pour les mépriser bien au contraire mais pour y discerner ce qu'ils veulent réellement nous dire de la foi : "Rien de ce que nous savons de Jésus ne peut prétendre à une certitude absolue. La foi a coloré les récits le concernant, la vénération à transfiguré son image. Sa naissance fut embellie ... la crucifixion assombrie par une éclipse. Il nous faut faire preuve de scepticisme face à de nombreuses enjolivures poétiques" (p. 109, c'est nous qui soulignons). On reconnait ici l'influence de Bultmann : les premiers chrétiens ont parlé de Jésus à partir d'images mythiques, il est donc nécessaire de relire ces textes en les dépoussiérant de ces images si l'on veut avoir une chance d'apercevoir un Jésus plus proche de ce qu'il était réellement (voir les questions 116 à 129, toute la christologie du N.T. est appréhendée à partir de la notion de mythes, de la supposée préexistence de Jésus jusqu'au thème de la parousie "tout cela est considéré comme de la poésie religieuse" p. 290). Quant à la messianité de Jésus, les apôtres l'ont certes affirmée et même certains l'ont crue, mais Jésus lui "n'a jamais reconnu être le messie" sans toutefois rejeter les aspirations de ceux qui le croyaient porteur de cette promesse (p. 113). 

 

Conclusion : cet essai de théologie critique est évidemment marquée par la pensée existentialiste : "seul ce que l'on peut assumer à titre personnel peut prétendre être valable" (p. 290). Enfin la démythologisation joue un rôle crucial dans la déconstruction des croyances des écrivains bibliques, les récits évangéliques doivent être replacés dans le cadre mythique des croyances de l'époque. Lire l'ouvrage de Gerd Theissen comme un catéchisme serait faire fausse route, en outre les éditeurs précisent qu'ils ont modifié le titre car en allemand le titre est "un catéchisme critique" (p. 290, note 3).

 

Un livre qui est plus un essai de philosophie chrétienne dans le but de rejoindre les questionnements de nos contemporains à partir des présupposés de la critique moderne avec le risque de dissoudre le sel de l'évangile et ce qui fait la singularité du christianisme. La démarche est louable, la méthode est critiquable, pour reprendre un terme cher à l'auteur.

  

Thierry Rouquet 

 

Vidéo :  4ème conférence de Carême Protestant organisée en ligne par l' Eglise Protestante Unie de Lyon. Avec Gerd Theissen, Jean-Marc Tetaz et Jean-Louis Schlegel. animé par Hervé Troccaz (Editions Olivetan) 

 

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)