La fabrique des huguenots

Publié le : 2022-10-27 14:22:05

La fabrique des huguenots

Patrick Cabanel (désormais P.C.) est bien connu de tous ceux qui s'intéressent de près à l'histoire du protestantisme français. Directeur d'études à l'Ecole pratique des hautes études, il a publié plusieurs livres sur le sujet notamment avec André Encrevé la monumentale entreprise du "Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours" qui comprend à ce jour 3 tomes. Autant dire que P.C. connait bien son sujet.

 

 

   

 La fabrique des huguenots,

Patrick Cabanel, Labor & Fides, 2022, 648 p. 34 e

    

Le sous titre du livre "Une minorité entre histoire et mémoire, XVIIIe - XXIe siècle" - qui ne figure pas sur la jaquette mais en première de couverture du livre - résume assez bien le but poursuivi : il s'agit de comprendre comment on passe d'une histoire vécue à une histoire racontée et représentée : " La question porte sur ce moment de mise à distance [...] quand le regard commence à historiciser les choses [...] " (p. 19). On comprend dès lors le terme utilisé pour le titre "Fabrique" des huguenots. Ce long travail de mémoire s'inscrit dans les commémorations comme celle du bicentenaire de la Saint Barthélémy en 1772, les musées (celui du désert au mas Soubeyran), la littérature que ce soit l'historiographie religieuse avec Charles Coquerel et Napoléon Peyrat et leur  histoire des églises du désert, ou bien dans le cadre de l'histoire généraleavec Jules Michelet voire des romans. Il y a aussi l'hymnologie avec la fameuse Cévenole de Ruben Saillens, la création des sociétés au XIXe siècle comme celle de l'histoire du protestantisme français.

  

   

 Patrick Cabanel

 

Ce tour d'horizon ambitieux auquel se livre P.C. nous donne à découvrir la richesse incroyable avec laquelle on peut (re)écrire le passé. Ecriture et travail de mémoire qui peuvent parfois virer au repli identitaire que notre auteur qualifie d'huguenotisation.

 

En conclusion : un livre ou l'érudition - parfois un peu trop envahissante - nous révèle que la construction de la mémoire collective nous joue bien des tours mais cela est bien salutaire en ces temps révisionnistes. Comme le dit notre auteur, cette construction de la mémoire : " a de ces surprises ou de ces ruses [...] " (p. 551). Surprises et ruses comme celle du lieu mémoriel (P.C. y consacre tout son dernier chapitre) qu'est la tour de Constance avec sa gravure "Register" qui serait peut être celle d'un... homme.

 

Thierry Rouquet

 

Psésentation du livre par l'auteur : 

 

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)