Esclave du Christ

Esclave du Christ

8,70 €

-15,00 €

23,70 €


  • ISBN : 9782755000986

Tous les ouvrages de cet auteur

Commençant par rappeler la nature de l'esclavage dans le monde gréco-romain et le point de vue du Nouveau Testament à ce sujet, Murray Harris développe l'usage de cette métaphore en lien avec quatre thèmes : la liberté, la seigneurie, la propriété et le privilège. Il vient ainsi redonner à cette métaphore, essentiellement paulinienne, mais pas exclusivement - Jean l'emploie à plusieurs reprises dans l'Apocalypse -, ses lettres de noblesses et en montrer toute la richesse du contenu. Une richesse à (re)découvrir.Murray Harris est professeur d'exégèse du Nouveau Testament et de Théologie à la Trinity Divinity School, aux Etats Unis.
Note 
2019-06-26

Une métaphore positive

S'appuyant sur les données historiques (juives, gréco-romaines), puis sur l'exégèse des textes du Nouveau Testament, l'auteur montre comment le NT utilise l'image de l'esclavage, ce que cet usage nous dit du point de vue néotestamentaire sur l'esclavage, mais aussi la manière dont le NT retourne l'image pour en fait une métaphore positive du service chrétien.
L'esclavage devient alors un riche thème théologique, qui ouvre sur la question de la seigneurie du Christ, de l'appartenance au Christ, et même sur le statut privilégié d'esclave du Christ.
"Dans sa description de l'esclave du Christ, le Nouveau Testament élimine les traits négatifs qui sont attachés à la notion d'esclavage, de sorte que la métaphore devient une image entièrement positive de la consécration exclusive du croyant au Seigneur Jésus-Christ" (p. 166-167). Un bel exemple d'audace théologique !

    Note 
    2019-06-07

    Un thème théologique riche

    L’étude est bien documentée, claire, et porte sur un sujet important. On rejoint le domaine de la théologie pratique. Car l’esclavage, pour Paul, devient un thème théologique riche, lié à la fois au ministère chrétien et au sacerdoce universel, et qui ouvre sur la question de la seigneurie du Christ, de l’appartenance au Christ, et même du statut privilégié d’esclave du Christ. L’image de l’esclave du Christ nous situe dans un rapport vertical et horizontal, avec notre Seigneur céleste, d’une part, et avec nos frères et sœurs croyants, d’autre part. L’esclave du Christ situe le croyant dans un rapport à Dieu marqué par l’appartenance : nous sommes son bien précieux. Les croyants lui appartiennent entièrement et exclusivement.
    J'ai trouvé ce petit livre instructif.

      Donner votre avis !

      Donnez votre avis

      Esclave du Christ

      Esclave du Christ

      Donnez votre avis