La Résurrection Mythe ou réalité ?

La Résurrection Mythe ou réalité ?

18,86 €


  • Éditeur : Karthala
  • Poids : 500 g
  • Nombre de pages : 324 pages
  • Dimensions : 16 x 24 cm
  • Année : 2016
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782811115999

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Vous pourriez aimer aussi

Articles du blog en relation

Pas d'article relatif à ce produit sur notre blog



La Résurrection Mythe ou réalité ?



4ème de couverture :

"Les plus anciens textes chrétiens du Nouveau Testament l’attestent : Jésus de Nazareth est mort abandonné par ses disciples. Jugé coupable par l’autorité romaine, à l’incitation des responsables religieux juifs, il a été exécuté comme un criminel de droit commun. Son corps a très probablement été jeté dans une fosse commune, comme il était d’usage pour les condamnés. Les quatre évangiles situent sa mort aux alentours de la Pâque juive. Que s’est-il passé ensuite, au tournant des années trente de notre ère, pour que ses premiers disciples en viennent à parler de lui comme du Seigneur ressuscité ?

La résurrection de Jésus se trouve au fondement même du christianisme. C’est cette expérience appelée « Pâques » qui a propulsé le mouvement chrétien dans l’histoire. John S. Spong tente donc, dans ce livre, de reconstruire le moment de cette expérience qui a transformé des disciples effondrés en intrépides témoins. Fidèle à sa méthode, l’auteur rappelle qu’il ne faut pas chercher de biographie historique dans les évangiles. Les textes qu’on y trouve ont été mis par écrit plusieurs dizaines d’années après la mort de Jésus.

Une des originalités du présent ouvrage est de nous rappeler l’importance du midrash, cette façon juive de comprendre le présent à la lumière des textes anciens de la Bible. Ainsi, les images de la Victime expiatoire, du Serviteur souffrant et du Fils de l’homme, appliquées à Jésus par les premiers chrétiens, sont-elles incompréhensibles sans le recours aux textes de l’Ancien Testament. En s’éloignant de ses racines juives – et ce dès le IIe siècle – le christianisme a rapidement perdu le sens de ses textes sacrés auxquels il a alors attribué une valeur littérale parfois extravagante.

Est-il encore possible d’entrer dans l’expérience pascale au XXIe siècle ? Spong en est persuadé et il nous emmène au tréfonds des textes bibliques pour retrouver l’expérience spirituelle des disciples, affirmant que Jésus est vivant. J. Spong écrit lui-même : « J’invite mes lecteurs à mettre de côté toutes leurs assurances religieuses et à pénétrer avec moi dans cette aventure qui tiendra un peu du roman policier quand nous explorerons la tradition midrashique qui nous conduit au coeur de Pâques »".

John Shelby Spong a été évêque de Newark (1976-2000) dans l’Église épiscopalienne des États-Unis (tradition anglicane). Il est l’un des rares intellectuels chrétiens à ouvrir les portes d’un christianisme pour notre temps. On lui doit notamment Jésus pour le XXIe siècle (Karthala, 2e éd. revue, 2015) et Né d’une femme. Conception et naissance de Jésus dans les évangiles (Karthala, 2015).



Extrait de l'Avant-Propos


La résurrection de Jésus de Nazareth se trouve aux fondements mêmes du christianisme. C'est l'expérience que l'on a appelée "Pâques" qui a propulsé le mouvement chrétien dans l'histoire. Ce point, central dans la tradition religieuse qui est la mienne, a retenu mon attention depuis des dizaines d'années. Je me souviens d'avoir traité de ce sujet en 1957 au cours d'une série de conférences à Kanuga, un centre de conférences à Hendersonville en Caroline du Nord. Une version améliorée de mes conférences a été publiée en 1980 dans un livre intitulé "The Easter Moment (le moment pascal). La plupart des auteurs ont tendance à laisser tomber un sujet quand ils ont achevé leur livre et à penser qu'ils n'ont plus grand-chose à y ajouter, quittes à regretter de ne pas avoir inclus tel ou tel point dans le livre original.

Cependant, pour des raison que je n'arrive pas toujours à comprendre, je n'ai jamais pu faire preuve d'un tel désintérêt vis à vis de la résurrection. Au fil des ans, les récits de Pâques ont continué à retenir significativement mon attention. On pourrait peut-être dire que, pour moi, la résurrection et le sens de la vie sont si profondément intriqués, que tout expérience finalement s'y retrouve.

En 1983, grâce à l'amitié exceptionnelle que j'ai eu la chance d'avoir avec Clairborne E. Pelle, sénateur démocrate de Rhode Island, j'ai participé à un séminaire interdisciplinaire à l'Université de Georgetown sur la survie après la mort biologique. Je fus alors obligé d'examiner ces questions à partir d'un horizon éloigné de la tradition ecclésiastique qui, jusqu'alors, avait été mon seul cadre de référence. Ceux qui participaient comme moi à ce stage ne partageaient pas mon environnement religieux ni même, dans plusieurs cas, ma mentalité occidentale. En outre, j'ai testé mes idées en interaction avec des personnes telles que le physicien Paul Davies, actuellement à l'Université d'Adélaïde en Australie (...) 

Mes conceptions de Pâques et de la vie après la mort ont dû évoluer pour accéder à de nouveaux angles de vue. Ces nouvelles perspectives ont continué à évoluer au fur et à mesure que mes voyages, de plus en plus lointains, m'ouvraient davantage à des parties du monde comme l'Afrique, l'Inde et la Chine. (...)


... [cette] publication tentera de découvrir comment les chrétiens d'aujourd'hui peuvent formuler sincèrement la foi historique, tout en vivant dans un monde façonné par Copernic, Galilée, Newton, Darwin, Freud et Einstein. Son titre provisoire est A believer in Exile (Un croyant en Exil). Les deux mots clés de ce titre sont importants pour moi. J'adhère à la foi chrétienne. Je suis exilé, comme le sont, je pense, tous les chrétiens qui réfléchissent, loin de la conception du monde dans laquelle cette foi s'est formée et dans laquelle ses concepts sont aisément traduisibles. La plupart d'entre nous se trouvent devant un choix difficile. Soit nous adoptons une lecture littéraliste de notre foi, et par là-même nous devenons inintelligibles, soit nous pouvons abandonner notre foi et devenir non croyants. J'espère dépasser cette alternative ..." 

John Shelby Spong

Note 
2019-06-18

Intéressant et original

"Oui à Jésus, ma principale ouverture à Dieu ;
Oui à la résurrection, qui affirme que l'essence de Jésus est celle d'un Dieu vivant ;
Oui à la vie après la mort, car celui qui est entré en relation avec Dieu est entré dans l'éternité de Dieu.
Ces trois oui fusionnent pour constituer l'expérience qui détermine ma vie. " (l'auteur)

    Donner votre avis !

    Donnez votre avis

    La Résurrection Mythe ou réalité ?

    La Résurrection Mythe ou réalité ?

    La Résurrection Mythe ou réalité ?

    Donnez votre avis