Ce que dit la Bible sur... l'écoute

Ce que dit la Bible sur... l'écoute

12,32 €


  • Éditeur : Nouvelle cité
  • Poids : 127 g
  • Nombre de pages : 125 pages
  • Dimensions : 18 x 21 cm
  • Année : 2016
  • Divers : Broché
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782853138277

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Vous pourriez aimer aussi

Ce que dit la Bible sur... l'écoute


Dans notre société contemporaine la parole ne manque pas, elle est même surabondante. Mais qu'en est-il de l'écoute ? Qu'en dit la Bible ? «Écoute, Israël» (Dt 6,4) est selon Jésus lui-même le premier commandement (Mc 12,29).

Cet appel incessant de Dieu résonne dans toute l'Écriture jusqu'à la parole pressante du Père dans l'épisode de la Transfiguration : «Celui-ci est mon fils bien-aimé, écoutez-le.»

En parcourant la Bible avec l'auteur, nous prenons conscience que la parole nous précède et qu'il nous faut consentir à l'écouter : la venue de Jésus est alors ouverture de nos oreilles et de nos capacités d'écoute.

Nous apprenons ainsi l'écoute de Dieu, des autres et de soi. Car l'écoute est avant tout hospitalité. «Entende qui a des oreilles...» (Mt 13,9)

Chaque année, 30 millions de bibles sont vendues dans le monde, dans plus de 2 000 langues et dialectes. Mais combien sont ouvertes et lues ? La Bible est un trésor souvent difficile d'accès. Et pourtant elle recèle des pépites de sagesse, des paroles de vie. Comment y accéder avec justesse et finesse si ce n'est en prenant pour guide un expert des textes bibliques, un exégète, amoureux de la Parole de Dieu ?

C'est ce que propose cette nouvelle collection intitulée : «Ce que dit la Bible sur...». Son approche est originale : une lecture transversale de la Bible.

Douze chapitres d'un petit livre, des entretiens faciles à lire et riches d'enseignements.


Extrait :


"Dans notre société la parole ne manque pas, elle est même surabondante ! Notre époque serait-elle bavarde : "Paroles, paroles", chantait Dalida pour évoquer cette parole sans retour. Nous sommes submergés d'une parole sans réciprocité à la télé, la radio, les haut-parleurs des lieux publics ... Est-ce pour cette raison que se multiplient des lieux d'écoute ? Comme si, pour sortir de la solitude, du malheur, du traumatisme ou simplement pour vivre, nous avions besoin d'être écoutés et d'avoir une réponse.

Car l'écoute est comme une maison hospitalière, au double sens du mot "hôte" en français : à la fois celui qui accueille et celui qui est accueilli. Si j'ouvre la porte, j'introduis mon hôte avec tout son univers, comme moi je l'accueille avec tout mon univers. Saint-Exupéry écrivait avec justesse : "je te recevrai tel que tu es. Si tu boites je ne te demanderai point de danser. J'exigerai ton audience en retour".

..." Régine Maire

Note 
2019-04-04

Une psychanalyste parle de l'écoute

L’oreille, la voix, le corps entier sont necessaires pour cette écoute : l'écoute de la voix de Dieu, de celle du Fils et de la voix de l’Esprit pour le rencontrer. Le lecteur de la Bible est appelé à écouter, mais aussi à discerner, à comprendre, à se poser cette question : « Comment est-ce que j’écoute ? » (p. 90)
Toutefois, « nous n’écoutons jamais la Parole de Dieu pour nous seuls. Comme l’écoute et la foi d’Abraham ont fait naître le peuple de l’Alliance, l’effusion de l’Esprit de Pentecôte a fait naître l’Église, notre écoute et notre fidélité nous mettent ensemble. À son tour, L’Église n’a de sens que dans son écoute du monde avec qui elle entre en dialogue » (p. 108).
L'auteure termine en nous partageant son expérience d’écoute et elle conclut par cette magnifique formule : « Finalement, écouter, c’est aimer. »

    Donner votre avis !

    Donnez votre avis

    Ce que dit la Bible sur... l'écoute

    Ce que dit la Bible sur... l'écoute

    Ce que dit la Bible sur... l'écoute

    Donnez votre avis