Blasphème. Brève histoire d'un «crime imaginaire»

Blasphème. Brève histoire d'un «crime imaginaire»

13,27 €


  • Éditeur : Gallimard
  • Poids : 170 g
  • Nombre de pages : 126 pages
  • Dimensions : 21 x 14 cm
  • Année : 2016
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782070177608

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Blasphème

Brève histoire d'un «crime imaginaire»

Jacques de Saint Victor



Le blasphème, après le siècle des lumières qui l'avait fait disparaître, est de retour. Il a d'abord été discret puis a retenti violemment lors des attentats de janvier 2015.

Jacques de Saint Victor l'appelle ironiquement "le péché de bouche". Il nous en comte la longue métamorphose pour en faire émerger les parallèles avec nos guerres civiles et nos conflits idéologiques. 

Extrait de l'Avant-propos : "Les massacres aveugles de novembre 2015, comme les attentats du mois de janvier précédent, étaient des actes de guerre - contre les hommes, contre les idées, contre des principes enracinés depuis plus de deux siècles dans notre culture politique. Ils ont produit un choc d'une rare ampleur à travers la France. Ce sont des événements dont on pressent qu'ils constituent une rupture, mais dont on peine sur le monment à préciser les termes. Non seulement parce que des hommes et des femmes furent délibérément massacrés pour ce qu'il étaient, mais encore parce que les tueurs visaient là, à travers leurs victimes, un principe fondamental, constitutif de la nation française, une manière singulière de s'entretenir des choses de la Cité, prpre à cette patrie littéraire qu'on a tant célébrée.

C'est cette intuition, probablement, qui a fait descendre dans les rues, le 11 janvier, des millions de personnes qui entrevoyaient ce que les tueurs voulaient abattre, outre leurs victimes. Comme s'ils devinaient que ces carnages marquaient l'aboutissment sanglant d'un processus à l'oeuvre depuis quelques années déjà : l'intimidation de la pensée, du droit à l'impertinence, si prpres à Panurge, à Figaro, à Gavroche, cette pulsion ludique contre tout interdit, celui de Dieu, des puissants, ou des cuistres ..."


Jacques de Saint Victor, historien du droit, professeur à l'université Paris-XIII et au CNAM, est notamment l'auteur d'Un pouvoir invisible : les mafias et société démocratique (2012) et des Antipolitiques (2014)

Note 
2019-05-27

Eblouissant

Voici un éblouissant essai, incontournable aujourd’hui, une riche analyse pour ouvrir la réflexion, susciter la discussion, sur ce qui reste un des problèmes majeurs de notre société française.

    Donner votre avis !

    Donnez votre avis

    Blasphème. Brève histoire d'un «crime imaginaire»

    Blasphème. Brève histoire d'un «crime imaginaire»

    Blasphème

    Brève histoire d'un «crime imaginaire»

    Donnez votre avis