La dette : enquête philosophique, théologique et biblique sur un mécanisme paradoxal

La dette : enquête philosophique, théologique et biblique sur un mécanisme paradoxal

18,96 €


  • Éditeur : Labor et fides
  • Poids : 345 g
  • Nombre de pages : 235 pages
  • Dimensions : 23x15 cm
  • Année : Septembre 2015
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782830915747

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

La dette

Enquête philosophique, théologique et biblique sur un mécanisme paradoxal


Enquête d'un philosophe et d'un exégète de la Bible sur la question de la dette au travers de la pensée philosophique et des textes du Nouveau Testament. Ils mettent ainsi tous deux en évidence son "potentiel de régulation heureuse des relations humaines".

Quatrième de couverture

Faut-il rembourser ses dettes ? Question des plus actuelles et que l'on croit réservée à la sphère financière. En réalité, la dette traverse nombre de domaines différents : de l'économique au religieux en passant par les rapports d'amitié ou de belligérance, elle régule au quotidien les relations humaines.

Aujourd'hui, la phase néolibérale de la société accentue le caractère potentiellement asservissant de la dette en ne tolérant quasi aucune remise ni aucun étalement, créant des sociétés dramatiquement écartelées entre riches et pauvres, creusant les fossés entre nantis et miséreux. Or, au coeur de la culture occidentale figure le pardon que l'on peut définir comme un mécanisme de remise et de redéfinition de la dette qui révèle des dimensions anthropologiques excédant la seule vérité économique.

Dans cette étude, un philosophe et un bibliste abordent la question de la dette en la soumettant notamment à ce qu'en disent les textes clefs du Nouveau Testament, la tradition philosophique et l'anthropologie. A travers ce questionnement, c'est toute une éthique de la relation humaine qui se profile, évitant les processus naïfs de l'exonération systématique des créanciers imprudents et, dans l'autre sens, prévenant la dérive d'une réalité ancrée exclusivement dans une relation comptable entre les êtres.

Né le 25 juin 1950, Bernard Piettre est agrégé de philosophie. Il est directeur de programme au Collège international de philosophie depuis 2001. Il a également écrit "Philosophie et science du temps" au PUF collection "Que sais-je ?" 1994, "Philosophie et musique chez Platon" édition C.N.D.P. Paris 1996. Auteur de divers articles d'épistémologie. Prix de composition de musique électroacoustique au C.N.R. d'Amiens 1989.

François Vouga est professeur de Nouveau Testament à la Kirchliche Hochschule Bethel à Bielefeld en Allemagne. Il a publié d’importants ouvrages d’histoire et de théologie du christianisme dont « Une théologie du Nouveau Testament » (Labor et Fides, 2001), « Moi, Paul ! » (Bayard / Labor et Fides, 2005) et « Pâques ou rien » (avec Jean-François Favre, Labor et Fides, 2010).


Retrouvez la critique de Alain Joubert sur notre blog pour en découvrir davantage.

Note 
2019-05-31

Super intéressant

Les deux auteurs proposent de nombreuses références et tentent de montrer tous les points de vue possibles sur la dette :
- la dette comme élément essentiel du système de don/contre don décrit par Marcel Mauss
- « Remets-nous notre dette » du Notre Père
- Nietzsche et sa volonté de revenir à "l’amor fati" et à l’effacement de la notion de dette.
Ils reprennent également des ouvrages plus récents, en particulier "La fabrique de l’homme endetté" de Maurizio Lazzarato et "Éloge de la dette" de Nathalie Sarthou-Lajus.
Un livre très intéressant et dont j'ai fait une prédication !

    Donner votre avis !

    Donnez votre avis

    La dette : enquête philosophique, théologique et biblique sur un mécanisme paradoxal

    La dette : enquête philosophique, théologique et biblique sur un mécanisme paradoxal

    La dette

    Enquête philosophique, théologique et biblique sur un mécanisme paradoxal

    Donnez votre avis