Ne nous soumets pas à la tentation

Ne nous soumets pas à la tentation

14,50 €


  • Éditeur : Cabédita
  • Poids : 200 g
  • Nombre de pages : 96 pages
  • Dimensions : 15 x 22 cm
  • Année : 2016
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782882957719

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Vous pourriez aimer aussi

Ne nous soumets pas à la tentation



Quatrième de couverture


D’aucuns aimeraient transformer la sixième demande du Notre Père. De «Ne nous soumets pas à la tentation»,on passerait à «Ne nous laisse pas entrer en tentation». Est-ce donc Dieu qui soumet à la tentation? Si oui, pourquoi? Dans la première partie de cet ouvrage, l’auteur examine les arguments bibliques et théologiques pour et contre un Dieu tentateur. A la question posée, il répond que, si Dieu permet que nous soyons soumis à la tentation de désespérer de Lui, c’est soit pour nous faire revenir à Lui, soit pour empêcher notre foi de s’étioler. En un deuxième temps, il examine un certain nombre de formes que prend – en la personne de Jésus, de ses disciples et des démoniaques – la tentation de se passer de Dieu. Ensuite il se demande comment la révélation de Dieu qui a eu lieu en Jésus de Nazareth nous permet de résister à chacune de ces formes de tentation. Enfin il met en garde contre la tentation suprême: celle consistant à croire que je ne suis pas soumis à la tentation!


Extrait


"Les évêques français ont décidé que, dans la langue de Molière et lorsqu'on dit le Notre Père, on ne demanderait plus, comme décidé oecuméniquement, "Ne nous soumets pas à la tentation". Les catholiques francophones sont invités à dire : "Ne nous laisse pas entrer en tentation." L'Eglise protestante unie de France vient de décider lors de son synode tenu à Nancy en mai 2016 d'encourager paroisses et Eglises locales à suivre la pratique catholique par souci d'oeucuménisme et parce qu'il est impossible de décider d'une tradction univoque de certaines demandes du Notre Père. La raison profonde de ce changement ? Quand on demande "Ne nous soumet pas" on affirme que c'est Dieu et personne d'autre qui nous soumet à l'épreuve. Qu'Il le fasse par quelque intermédiaire ou directement ne change rien à l'affaire. C'est Dieu qui tente puisque c'est à Lui que s'adresse le Notre Père. Or, comment Celui que l'on se représente comme la bonté suprême, l'amour par excellence, le miséricordieux parmi tous les miséricordieux pourrait-Il être assez mauvais, méchat et meme sadique pour nous oumettre à la tentation ? ..."

Jean-Denis Kraege

Donnez votre avis

Ne nous soumets pas à la tentation

Ne nous soumets pas à la tentation

Ne nous soumets pas à la tentation

Donnez votre avis