Les serviteurs inutiles

Les serviteurs inutiles

17,06 €


  • Éditeur : Gallimard
  • Poids : 300 g
  • Nombre de pages : 288 pages
  • Dimensions : 14 x 20 cm
  • Année : 2016
  • Divers : Collection Vermillon, La Table Ronde
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782710378617

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Les serviteurs inutiles

Collection Vermillon, La Table Ronde


4ème de couverture


Têtes huguenotes fichées sur des piques, catholiques brûlés vifs dans leurs églises, villages assiégés et décimés par la famine : plutôt que de prendre parti dans les haines qui déchirent le pays, Gabriel des Feuillades, vétéran des guerres d'Italie retiré dans son domaine périgourdin, préfère parler à ses arbres, contempler les étoiles, courtiser sa servante et dialoguer en silence avec les sages de l'antiquité. 

Révolté par l'indifférence de son père, accablé par la mort de sa sœur tendrement aimée, Ulysse, le fils de Gabriel, part sur les routes de France. Espérant retrouver la jeune fille qu'il s'apprêtait à épouser, il se jette à corps perdu dans la mêlée. Jusqu'au jour où les voies de la providence mènent ce cœur pur là où il avait juré de ne jamais revenir. 

Herbier littéraire mystique et sensuel, parabole sur l'adolescence et la maturité, Les Serviteurs inutiles fait résonner en notre siècle la faconde de Brantôme, l'âpreté de Monluc, et peut-être même la sagesse de Montaigne.


Extrait de notre article au sujet de l'ouvrage :

"C’est par une succession de petites touches saisissantes faites de poésie, d’histoire, et d’une romance que l’auteur a su construire le tableau d’un 16e siècle tourmenté par les guerres de religion dans lequel il a placé ses deux héros, Gabriel, le père et son fils.

C’est en tout cas l’impression que j’ai eue, longtemps après avoir refermé ce livre décrivant l’opposition entre un père (Gabriel des Feuillades), ancien combattant des guerres d’Italie, retiré en son domaine périgourdin et son fils, emporté par les difficultés de la vie (mort de sa sœur, perte de sa bien-aimée, indifférence du père) et par le chaos de l’époque qui se transforme en combattant sanguinaire de la cause catholique.

Grâce à une plume sobre et précise, l’auteur a su, au fil des pages et par la magie de mots empruntés au passé, me donner l’illusion d’être présent aux côtés de ces deux personnages. la porte était restée entrouverte: je me suis esquivé vers l’écurie ou mon fourniment était déjà prêt. Il me restait à le brêler sur la jument de bât, à seller le roussin et à chausser mes bottes… (p128).

Cette impression s’est renforcée tout au long du roman et mon imaginaire s’est rempli, page après page, d’odeurs de ruelles sales, de bruissements d’arbres en forêt, de visions de cimes encore brillantes de neige, de bivouacs chez un laboureur isolé ou dans une hutte de berger (p132, 133) ..."


Lire la suite de l'article de notre blogueur Jean-Luc Bonnet


Lire un extrait :

Note 
2019-05-25

Beau roman historique

Très joli roman historique, écrit avec un style excellent, dont le cadre est celui des Guerres de religion. En voici deux extraits : "Je suis resté avec les huguenots parce que je préfère être avec les vaincus. On y est moins gêné par la foule. […] De toute façon, la victoire n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est la guerre. La guerre, c’est la vie ! La guerre accouche les vrais hommes. Vous ne pouvez pas comprendre ça, vous… vous, les prudents, les modérés, qui réfléchissez avant d’agir et estimez que vos ennemis n’ont pas tort." (p. 114-115)
"Ils te font croire que tu sers l’Église, mais ils t’utilisent pour leur parti. Ils prétendent te révéler la vérité, mais ils t’imposent leurs certitudes. Ils te parlent de morale, mais n’ont que des préjugés. Ils se croient droits, ils ne sont que raides. Ils se veulent fiers, ils sont seulement vaniteux." Je vous souhaite une bonne lecture.

    Donner votre avis !

    Donnez votre avis

    Les serviteurs inutiles

    Les serviteurs inutiles

    Les serviteurs inutiles

    Collection Vermillon, La Table Ronde

    Donnez votre avis