Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

L’Evangile en relief – Matthieu - Michel Barlow lu par Bernard Steinlin

Publié le : 2017-04-25 12:19:28
Catégories : Recensions

L’Evangile en relief – Matthieu - Michel Barlow lu par Bernard Steinlin

Michel BARLOW

L’Evangile en relief – Matthieu (Année A)

Olivétan – 257 pages – 18,00 €







Comme toujours, c’est avec plaisir et intérêt que nous lisons et étudions un livre de Michel Barlow, théologien diplômé de la Faculté de théologie catholique de Lyon, devenu par la suite protestant. Son origine et son évolution expliquent beaucoup de choses dans la qualité de ses commentaires.



Cet ouvrage, comme celui consacré à l’Evangile de Luc (cf blog du 4 mai 2016), propose les lectures du dimanche de l’année liturgique A, en l’occurrence 2013-2014, ce qui se rapproche d’une «lecture continue». Nous rappelons que le principe des lectures dominicales est de privilégier chaque année un évangéliste mais non de lui donner l’exclusivité.



Ainsi pour ce qui concerne notre livre, 3 méditations sur 4 sont tirées de l’évangile de Matthieu, les autres provenant de Luc et Jean. En fait il s’agit de 59 méditations, prédications pourrait-on dire, avec en plus des dimanches des lectures de jours de fête, tels que par exemple Noël ou l’Ascension.

L’auteur manifeste à la fois une grande érudition et une vraie simplicité, ce qui permet à tout lecteur d’apprécier totalement son propos. Il éclaire en particulier le message de Jésus tant à la lumière des écrits du Premier Testament qu’à celle de l’environnement social, religieux et politique de son époque. Les titres de chaque chapitre annoncent déjà le cœur du message, et les définitions ou précisions de certains mots en affinent le sens. C’est à la fois passionnant et enrichissant.


L'évangile en relief - Matthieu

Nous ne pouvons pas, dans le cadre de cette recension, présenter les commentaires de tous les dimanches, tout aussi intéressants les uns que les autres, et nous nous limiterons donc à un seul, à titre d’exemple, celui du seizième dimanche du Temps de l’Eglise «Le bon grain et l’ivraie» (Mt 13,24-43).

Tout d’abord, Michel Barlow situe cette lecture dans l’ensemble des paraboles du Royaume de Dieu, lues plusieurs dimanches de suite. Puis il en souligne la pointe, l’élément symbolique et porteur de sens, à savoir, la patience qui est nécessaire à la gestion des cultures. Enfin le message pour nous aujourd'hui de ne pas condamner à la damnation éternelle ceux qui nous paraissent l’ivraie de l’humanité !



A ce message, l’auteur propose quelques explications convaincantes et stimulantes. Ainsi, par cette parabole Jésus vise sans doute également les disciples de Jean-Baptiste, lequel annonçait la venue d’un messie vengeur et expéditif, pressé d’extirper au plus vite le mal dans le monde (Mt 3,12).

Enfin , comme toujours il rattache ce passage de l’ Evangile à des textes du premier Testament, soit pour l’ivraie, Osée 9,6 et Es 34,13. Et, petits clins d’œil : ivraie a donné ivresse, comme sa traduction latine ebriaca a donné ébriété, et la grecque zizanion, zizanie.Ainsi la «prédication» présente bien des qualités  : message, enseignement, humour.



Nous retrouvons souvent ce lien entre plusieurs méditations, ainsi par exemple les trois paraboles sur la vigne, «Les journaliers embauchés seulement à dix-sept heures» (Mt 20,1-16), «Un homme avait deux fils…» (Mt 21,28-32) et «Le propriétaire d’un domaine planta une vigne…» (Mt 21,33-43). Elles permettent en outre de rappeler l’importance de la vigne dans le Premier Testament, le fameux Chant de la vigne d’Esaïe 5,1-6.



La double sensibilité de l’auteur, qui a été catholique avant de devenir protestant, et qui est évoquée en préambule, est souvent perceptible et quelquefois manifestée. Ainsi, par exemple, il mentionne les significations catholique et protestante de la «marche de Jésus sur les eaux» (Mt 14,25-32) : image de l’Eglise d’une part et symbole de la foi en lutte avec le doute, d’autre part.



En annexe, l’ouvrage comprend la liste bien utile des textes en continu, avec malheureusement une mauvaise pagination. En revanche, nous regrettons l’absence d’une liste des citations, nombreuses et instructives, du Premier Testament, qui aurait bien complété l’ouvrage.



Au final, livre passionnant et instructif, qui se lit facilement et avec intérêt, utile à tous ceux qui aiment lire, étudier et comprendre la Bible.





Bernard Steinlin

Ouvrages du même auteur  :

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)