Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Le rêve, un ouvrage à la croisée de la théologie et de la psychanalyse

Publié le : 2017-08-29 08:52:18
Catégories : Recensions

Le rêve, un ouvrage à la croisée de la théologie et de la psychanalyse

Le rêve,

L'autre scène du livre de la Genèse

Marc FAESSLER,

Editions Labor et Fides, 2017

272  pages  - 17€

Marc FAESSLER  a dirigé pendant 25 ans le Centre protestant d'études de Genève et il est l'auteur d'ouvrages de théologie de premier plan.



Le titre du livre est en lui-même révélateur. La scène d’un rêve est une autre scène, scène dont nous ne sommes pas conscients et qui implique notre existence entière. Parce que cette métaphore théâtrale de l’autre scène a inspiré Freud, je m’attendais à devoir me concentrer sur ma lecture plutôt que de rêver…. Et je n’ai pas été déçue car l’ouvrage est d’une grande richesse. Quelques phrases sont d’ailleurs si longues que j’ai dû les relire deux fois pour ne rien manquer de leur intérêt !  

le-reve.jpg



L’auteur revendique une démarche herméneutique en rupture avec les usages exégétiques habituels. Il s’agit d’une interprétation des récits bibliques de rêves, inspirée du midrash (méthode d’exégèse et d’interprétation de la bible hébraïque par les rabbins) et de la psychanalyse.

Normalement, dans une séance d’analyse,  le rêveur parle et il ajoute ainsi à son rêve des éléments permettant de l’éclairer : ses libres associations. Pour le rêveur biblique, il faut bien trouver d’autres façons d’éclairer le rêve. Ce seront la narration des circonstances de sa vie et le recours à la modalité midrashique qui produiront des idées incidentes, des idées semblables finalement aux libres associations du rêveur sur le divan de l’analyste.   

Les récits des rêves de Jacob sont analysés dès le premier chapitre afin d’illustrer d’emblée cette méthode. Par exemple, chaque image de son premier rêve  sera explorée pour repérer les traces du travail de rêve supposé par le vécu de Jacob, tel qu’il a été raconté auparavant : engendrement miraculeux, gémellité, vie in utero agitée, mise au monde mouvementée, préférences parentales, attachements inconscients, intrigues, relations conflictuelles du clan, captation d’héritage, jalousies….

Ce n’est qu’au deuxième chapitre que Marc FAESSLER choisit d’éclairer le cadre de sa démarche, en mettant l’accent sur l’autre scène et la chronologie des récits concernant Abraham- Isaac-Jacob-Joseph.

Ainsi trouve-t-on d’abord un bref rappel de l’intérêt de Freud pour le rôle de l’inconscient dans l’élaboration des rêves et dans l’autre scène. L’auteur évoque alors l’idée d’une autre scène théologique qui accompagne l’ensemble des vécus psychiques mis en évidence par la psychanalyse.

Puis il explique son choix d’inverser l’ordre de présentation traditionnel du texte biblique. Il suit en cela une exégèse contemporaine qui suggère un ordre de classement  lié à l’ancienneté de la mise par écrit des traditions orales, le cycle de Jacob précédant alors le cycle d’Abraham.

La démarche n’est pas sans conséquences : l’inversion de l’ordre chronologique habituel donne un fil rouge du rêve différent  et ouvre la voie à une autre herméneutique, liant bien sûr à la fois les dits des textes et les entre-dits de l’autre scène.
En trois chapitres, l’auteur nous conduira ainsi des énigmes inconscientes de l’advenir de soi avec Jacob  à celles d’une survenue de l’altérité dans l’engendrement avec Abram et Saraï pour culminer dans l’étrange paradigme de notre élective vocation au monde avec Joseph et ses frères.

Le livre qui a commencé avec Jacob et son rêve de l’escalier s’achève avec Jacob et les bénédictions de ses fils, élevés au rang d’ancêtres des tribus d’Israël. Le fil rouge adopté par l’auteur le conduit à nous en proposer une approche symbolique qui aboutit à une compréhension renouvelée du texte.

On l’aura compris à la lecture de ces quelques commentaires, si le lecteur veut profiter de façon approfondie de cet ouvrage sur le rêve, il me semble préférable qu’il ait de bonnes connaissances tant en ce qui concerne la psychanalyse que la théologie.     

En tout cas, l’essai biblique que nous propose Marc FAESSLER est aussi original que documenté. Il mérite donc vraiment d’être lu et étudié.


                                                                                                                    Brigitte Evrard

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)