Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

L'audace de la folie, réponses chrétiennes à des questions philosophiques

Publié le : 2020-03-10 11:23:53

L'audace de la folie, réponses chrétiennes à des questions philosophiques

Uwe Justus Wenzel présente une triple caractéristique  dont la conjugaison est rare à notre époque : c’est un philosophe suisse, né en 1959 ; il assume et affiche ses convictions chrétiennes ; il est à ses heures journaliste, ce qui le conduit à convaincre ses lecteurs de l’actualité de la foi chrétienne et de sa pertinence à répondre aux défis de notre temps. 

 

Ce court ouvrage, dont le  sous-titre est « réponses chrétiennes  à des questions philosophiques »,  invite à une série de questionnements sur la vie, la mort, la liberté, la foi, le sens de l’existence  ... Pendant une douzaine d’années, l’auteur a rédigé un quotidien de Zurich, le Neue Zürcher Zeitung, des  éditoriaux, on pourrait dire des méditations, à l’occasion des fêtes de Noël et de Pâques. Ce sont les deux moments de l’année où le christianisme revient d’actualité pour un public élargi, et où ses fondements théologiques , peu connus de nos contemporains, donnent lieu à des analyses médiatiques parfois en résonnance avec les questionnements de la société.  

 

L'audace de la folie

Réponses chrétiennes, questions philosophiques

Uwe Justus Wenzel

Editions Labor et Fides, 2019

120 pages

17 € 

 

 

Quinze de ces articles ont été retenus pour composer cet ouvrage, qui portent  sur les thèmes centraux de la théologie ou sur des aspects plus originaux. La signification de l’incarnation (le mystère de Noël) et celle de la mort sur la croix et de la résurrection (le mystère de Pâques) constituent  dans ce contexte la toile de fond naturelle de la réflexion, avec de fréquents rappels de la théologie de l’apôtre Paul mais aussi des thèses du grand théologien Karl Barth. Plus novateurs, par rapport à ces thèses classiques, les thèmes du rire, du silence de Dieu, de la dignité humaine, de l’incrédulité, de la paix ….permettent à l’auteur de révéler la force incomparable du christianisme.

 

Car tel est l’objet de ce livre, dont le titre est emprunté à Paul, pour qui le christianisme est par essence une sorte de  folie, celle de la croix, comme celle de l’incarnation humaine de Dieu. Cette folie se ressent d’autant plus par référence aux normes qui composent la sagesse ordinaire du monde moderne. 

 

Etre chrétien aujourd’hui, rester fidèle et attentif aux textes bibliques, conduit, contrairement au passé, à sortir du conformisme ambiant et demande de faire preuve de courage, et même d’audace,  pour sortir de cet enfermement du penser correct, et de la bienséance sociale. L’originalité et le décalage de la foi chrétienne sont le reflet de la profondeur des textes bibliques et leur étude permet  selon l’auteur d’apporter paradoxalement, une réponse solide aux grandes questions que chacun peut se poser.

 

Bien évidemment, aborder tout cela en 120 pages présente des limites qui ne sont que la contrepartie d’un parti pris de la  démarche synthétique et éditoriale de Wenzel. Ses démonstrations sont inégalement convaincantes. Il manque certains thèmes essentiels des  débats d’aujourd’hui : l’éthique, l’écologie, la justice sociale …. 

 

Quinze articles de presse ne permettent pas toujours de démontrer solidement une thèse. Mais  l’essentiel, c’est le brio de cette série d’éditoriaux à la fois toujours clairs, parfois pleins d’humour et régulièrement débordants d’enthousiasme. On pourra  les lire et les relire, notamment lors des périodes de fêtes chrétiennes, pour renforcer sa foi, mais aussi pour présenter, promouvoir et défendre le christianisme dans les conversations et repas avec  des proches qui s’en éloignent de plus en plus.  

 

 

Alain Joubert

Table des matières : 

Introduction : En raison des circonstances, p. 7


Dieu était mort, p. 13
Un échange incompréhensible, p. 13
Le cri, p. 15
L'âme malheureuse, p. 17


La rédemption du rire, p. 21
« Mort, où est ton aiguillon ? », p. 22
Fous en Christ , p. 23
Familiarité avec le néant, p. 26


Le silence de Dieu, p. 29
Témoins et badauds, p. 29
Écho, p. 32
Mêler sa voix au cri, p. 33


Fils de Dieu et dignité humaine, p. 35
Opposition divine, p. 35
Dans le discours politique, p. 37
Humilité, p. 38


La croix et la fin du sacrifice, p. 41
Un symbole élémentaire, p. 41
Frisson sacré, p. 44
Le « sacrifice de louange » des lèvres, p. 45


Et la lumière fut, p. 49
Un être diurne appelé humain, p. 50
Lumière et luminaires, p. 51
Au-delà de la pénurie et du sauvetage, p. 53


Dons et contre-dons, p. 55
Liens sociaux, p. 56
Adage, p. 57
Pour rien, p. 59


Thomas l'Incrédule, p. 61
Certitude sensorielle, p. 62
L'étonnement – incrédule et croyant, p. 65


Quiconque aime connaît Dieu, p. 67
Puissance de réconciliation, p. 68
Et la foi ?, p. 70


Résurrection et réincarnation, p. 73
Le « corps spirituel », p. 74
L'idée de métempsychose, p. 76


L'urgence de la paix, p. 79
Karl Barth et la mission de l'Église, p. 80
La « paix du Christ », p. 82
Amour de l'ennemi et filiation divine, p. 83


Quand la gratitude est dans l'air, p. 85
Plus qu'un « affect lyrique », p. 86
Sans destinataire ?, p. 89


Qu'est-ce que la vérité ?, p. 91
Comment Pilate arrive-t‑il dans le Credo ?, p. 92
Beaucoup d'interprétations, p. 93
Dans la chambre d'écho, p. 95


La naissance de la liberté, p. 97
Opposition, p. 98
Affranchissement, p. 99


L'audace de la folie, p. 103
Le langage de la croix, p. 104
La question du pourquoi, p. 106

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)