Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Jardinier de sa vie

Publié le : 2020-02-04 17:08:27
Catégories : Recensions

Jardinier de sa vie

Christiane Barlow a exercé la psychothérapie analytique pendant près de trente ans. Son activité professionnelle a influencé son écriture. Elle est connue pour ses ouvrages : Le chat et le divan, Le chant du désir, L'anorexie, cri d'une faim inassouvie



Elle nous invite à nous replonger dans différentes saisons de notre existence. Son approche psychanalytique liée à son expérience professionnelle aide à sonder ce qui constitue l'humus de notre personnalité. Ce livre est une invitation à élaguer ce qui peut gêner notre épanouissement afin «de pousser en âge et en sagesse».

 

Jardinier de sa vie

Christiane Barlow 

Editions Olivétan

2019

96 pages

12€



L'introduction du livre reprend la phrase notée sur la couverture «apprendre à perdre pour que vive notre désir »

 

L'auteure ne donne pas des méthodes d'apprentissage mais les témoignages conduisent à la réflexion, et parfois à l'introspection. Cette acceptation joyeuse et non résignée, peut nous aider à vivre les frustrations de la vie dans la résilience. Dans les profondeurs de son être, l’être humain sera conduit à retrouver ce paradis perdu, ce souffle de vie.

 


C'est par ce souffle que l'enfant signe son envie de se séparer de sa mère à sa naissance. Premier cri d'effroi et de joie mêlés. Perdre l’enveloppe maternelle pour se plonger dans l'inconnu. 

Le premier chapitre s'intitule NAÎTRE. Le regard de l'enfant ne s'accroche encore à rien de tangible...

Ensuite il devra GRANDIR, faire ses choix, croire en ses rêves,les réaliser. Il sera à l'écoute de ce qui le définit. Vivre dit Christiane Barlow : « C'est être habité  par une sorte de ferveur dans la quête du sens de notre existence ».

Plus tard viendra la maturité, l’expérience. Le fruit sera mûr, puis cueilli, prêt à être consommé ou il retombera en terre sans apporter tout le parfum attendu. L'auteure  en « bon jardinier » nous parle de ce long processus pour que la nature dans nos vies fasse son travail de transformation, de mutation. Avec à la différence du fruit, une propension à la liberté de choix, à l'émerveillement quotidien des rencontres qui nous poussent à nous dépasser et à désirer notre vie.

 

L’être humain va VIEILLIR et MOURIR. Dans les derniers chapitres, l'auteure nous parle de cette fin inéluctable : la mort fait partie de la vie. Laissons nous interpeller dans le silence par cette parole de Christiane Barlow «Elle a baigné dans les eaux profondes du cœur d’où jaillit l'élan de la vie». 

Et puis viendra la fin de la vie, ce moment tant redouté que l'on préfère enfouir dans les profondeurs de notre âme tout en souhaitant laisser une trace de notre passage sur cette terre.

A travers son cheminement fragile et éphémère, nous comprenons mieux son message . Son questionnement est toujours présent mais des certitudes se dévoilent et elle peut affirmer "Je suis, je vis, il est harmonie, il est là, l'essentiel, c'est ce qui dure...hors du temps. » 

 

Ces convictions forgées au creuset de l'expérience font du bien et permettent peut-être de trouver les repères qui conduisent à élargir notre champ des possibles, à comprendre la parole qui nous fera cheminer vers l'unité de notre être profond.

Martine Bonnet

  

 

Retrouvez ici d'autres chroniques de nos lecteurs des livres des éditions Olivétan : 

Liberté, égalité, fraternité, valeurs républicaines, valeurs spirituelles compatibles ?

- Des nouvelles de la mort, écrit par Antoine Nouis

Oscar Cullmann, un docteur de l'Eglise

Nos frères, les Pères du désert, écrit par Daniel Bourguet

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)