Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

La liberté, valeur fondamentale du christianisme selon Ellul

Publié le : 2021-01-05 11:46:24
Catégories : Recensions

La liberté, valeur fondamentale du christianisme selon Ellul

Ce livre conclut toute une recherche théologique sur le thème de la liberté, une trilogie dont voici le troisième volet. Le titre évoque un autre livre dont l'auteur fut en son temps lui aussi un ardent défenseur des libertés,  Martin Luther King et son livre "Combat pour la liberté" (1958).

Mais avec Jacques Ellul ce sont les combats de la liberté car pour J. Ellul, la liberté est une valeur fondamentale du christianisme qu'il faut sans cesse repenser, méditer quitte à se laisser remettre en question au plus profond de nos convictions, cette liberté est quasi identifiée dans l'image de Jésus-Christ et de son message.

 

Les combats de la liberté

Jacques Ellul

Labor et Fides, 2020

485 pages

34€

 

Les combats de la liberté - LIVRES - Les Éditions Labor et Fides

   

Le premier volume nous décrivait la liberté du chrétien affranchi par Dieu en J.C., liberté qui ne connait pas de limite si ce n'est "deux orientations à cette liberté : l'amour du prochain et la recherche de la gloire de Dieu" (p. 11).

Le deuxième volume "Ethique de la liberté" nous présentait ce qu'est une liberté "dégagée", c'est à dire qui n'est pas l'otage de l'utilitarisme ou du perfectionnisme. Ce dernier volume de la série nous parle de la liberté "impliquée" ou "vécue" (p. 23). 

  

Les thèmes abordés sont concrets : quel lien le chrétien peut il avoir avec la politique ? Le consumérisme avec cette phrase électrochoc à la tonalité prophétique "Celui qui s'installe dans la consommation et l'usage doit subir le destin de ces choses qui sont essentiellement transitoires (Mt 6, 21) " (p. 39).

Il est aussi question de la recherche de l'affranchissement des classes sociales (un traitement très intéressant du point de vue biblique sur le statut des esclaves et le positionnement de l'apôtre Paul sur cette question pp. 45-48).

Le thème de l'espérance chrétienne fait l'objet d'un très beau chapitre (chapitre 1 "Etrangers et voyageurs"). Cette espérance nous apparente à des étrangers ou des exilés mais non pas dans l'errance d'un Caïn mais en ayant pleinement conscience d'un appel qui conduit le chrétien là où il ne serait pas aller de lui même.

  

On peut ne pas être d'accord avec la théologie de J. Ellul qui est une théologie dialectique influencée par K. Barth et qui le pousse à affirmer "le refus de considérer que le christianisme soit une solution" (P. 89) ; le rejet de tout système doctrinal.

J. Ellul assume le pluralisme théologique sans donner de précisions "Autrement dit, l'Eglise doit être pluraliste" (p. 79). Cependant, il faut aussi reconnaitre beaucoup de courage et de franchise chez Ellul qui lui donnent la force pour faire front à la majorité bien pensante sur bien des points qu'il traite.  

 

Pour conclure, j'ai bien apprécié le chapitre 3 "Réalisme et transgression". J'ai trouvé Ellul particulièrement lucide dans son approche de l'interprétation de la réalité, des faits. J. Ellul nous encourage à ne pas confondre ce qui est avec ce que l'on croit être ou avec ce que nous souhaiterions que ce soit comme en lisant les faits avec une grille de lecture idéologique.

 

Le réalisme tel que le préconise l'auteur "doit nous permettre de fermer la porte à toutes les évasions pour nous mesurer tels que nous sommes, sans illusion, à cette réalité telle que nous l'avons perçue. Le réalisme est donc en premier chef un apprentissage de l'honnêteté." (p. 88). Et c'est bien grâce à notre liberté en Christ que nous pouvons adopter ce réalisme exigeant, c'est cette liberté qui nous permet la distanciation à l'égard du monde.  

  

Thierry Rouquet

 

Table des matières

Note de l’éditeur, p. 7

Avertissement, p. 11

Chapitre I : Étrangers et voyageurs, p. 25

Chapitre II : Le dialogue et la rencontre, p. 55

Chapitre III : Réalisme et transgression, p. 81

1 – Le réalisme, p. 81
2 – La transgression, p. 101

Chapitre IV: Le risque et la contradiction, p. 125

1 – Le risque, p. 125
2 – La contradiction et la synthèse, p. 133

Chapitre V: Les suites concrètes : la politique, p. 145

1 – La liberté chrétienne dans la politique, p. 146
2 – L’exercice du choix, p. 156
3 – La relativisation du politique, p. 165

Chapitre VI : Le dialogue avec le souverain, p. 173

Chapitre VII : La liberté chrétienne et la lutte pour la liberté, p. 193

1 – Les malentendus, p. 193
2 – Le problème biblique. L’esclavage, p. 207
3 – La fin et les moyens, p. 223

Chapitre VIII : La révolution, p. 241

1 – La révolution, p. 241
2 – Les théologies de la révolution et de la libération, p. 248
3 – Annexe bibliographique, p. 261
4 – Qui est libéré, p. 284
Conclusion, p. 291

Chapitre IX : La liberté religieuse, p. 299

Chapitre X: La liberté dans « les choses de la vie », p. 319

1 – Fausses pistes, p. 319
2 – Le sens, p. 335

Chapitre XI : Travail et vocation, p. 367

1 – Le malentendu, p. 367
2 – Le travail et la liberté, p. 384

Chapitre XII : Le sexe et la liberté , p. 401

1 – La liberté sexuelle, p. 401
2 – La condamnation biblique, p. 410
Appendice : La polygamie, p. 425
3 – La contraception, p. 430
Appendice : La drogue et la liberté, p. 444

Sans conclusion, p. 449

Bibliographie, p. 473

Retrouvez ici les précédent articles de Thierry Rouquet à propos des livres autour de Jacques Ellul :

- Le défi de la non-puissance, écrit par Frédéric Rognon, éditions Olivétan

- Ethique de la liberté, Jacques Ellul, éditions Labor et Fides

Et enfin, une vidéo de Campus protestant pour chroniquer le premier volume : Vivre et penser la liberté, éditions Labor et fides. 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)