Femmes protestantes de l'Histoire européenne

Publié le : 2018-01-17 14:17:08
Catégories : Recensions

Femmes protestantes de l'Histoire européenne

Portraits de femmes protestantes en Europe

du XVIe au XVIIIe siècle

Nicole VRAY, Editions La Cause

171 pages – 13,00 €


Nicole VRAY, docteur ès-lettres, est bien connue du milieu protestant grâce en particulier à ses nombreux ouvrages historiques, dont plusieurs biographies du temps de la Réforme.

En cette année Luther, et 8 ans après la commémoration des 500 ans de la naissance de Jean Calvin, l’auteur a voulu rappeler le rôle, souvent méconnu, des femmes protestantes principalement au XVIe siècle mais aussi au-delà.




Son livre nous propose donc un certain nombre de portraits de femmes protestantes remarquables ainsi que l’action de femmes souvent inconnues, épouses de réformateurs, mères de  famille, etc. En effet, Luther aussi bien que Calvin ont souligné la place de la famille, assimilée à une petite église privée, lieu de prière, de lecture de la Bible, d’enseignement et même parfois de culte. Et, nouveauté pour l’époque, l’éducation concernait pour eux tout autant les filles que les garçons.


Les portraits de ces femmes sont nombreux et, nécessairement, quelquefois un peu brefs, mais le lecteur intéressé aura la possibilité, pour certains d’entre eux, de consulter de véritables biographies. Ce livre possède ainsi l’avantage d’une galerie de portraits fournie, sinon exhaustive.


Après une analyse de la situation politico-religieuse en Europe du XVIe au XVIIIe siècle, Nicole VRAY présente ces portraits en trois thèmes :

  1. Les femmes proches de la Réforme sans y adhérer officiellement, dont la sœur de François Ier, Marguerite de Navarre ;

  2. Les protestantes actives de la première heure, épouses de réformateurs comme
    Catherine von Bora, épouse de Luther, ou membres de la noblesse en France comme Jeanne d’Albret ou Catherine de Parthenay ;

  3. Celles qui furent sous la persécution en France, durant près d’un siècle, prophétesses du Désert ou encore Marie Durand (1711-1776). Celle-ci, emprisonnée avec d’autres femmes, pour cause de religion, dès l’âge de 19 ans et pendant 38 années, réconforta sans relâche ses compagnes d’incarcération. Elle devint le symbole de la Résistance.

Parmi tous ces portraits, nous avons plus particulièrement retenu celui de Catherine de Parthenay (1554-1631), épouse de René de Rohan et mère de Henri de Rohan, chef militaire des protestants jusqu’en 1634.

Issue d’une grande famille noble de l’ouest de la France, elle resta toute sa vie une protestante active en dépit des menaces comme des promesses qui lui étaient adressées. Elle accepta de terminer sa vie ruinée et dans un château en partie détruit, plutôt que d’abjurer et de retrouver richesse et paix.

Signalons également plusieurs encadrés qui complètent les portraits de certaines des personnalités décrites, telles que Marguerite de Navarre, ou donnent des précisions sur les événements de cette période, tels que le Refuge.

En revanche, nous avons été étonnés de ne trouver dans ce livre aucune mention de Blanche Gamond (1664-1718) dont le parcours fut également tout à fait remarquable. retrouvez ici la recension de ce livre publiée sur le blog le 2 novembre 2015. 

En conclusion, il s’agit d’un livre intéressant et facile, qui suscite en outre l’envie de lire des biographies de telle ou telle de ces héroïnes. A cet effet, la bibliographie de six pages est bien utile.

Bernard Steinlin

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)