Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Adolphe Monod, artisan du Réveil protestant français

Publié le : 2018-05-23 13:03:46

Adolphe Monod, artisan du Réveil protestant français

Adolphe MONOD, qui a vécu au cours de la première moitié du XIXe siècle, est considéré comme le plus grand artisan du Réveil protestant français. C’est une époque où le protestantisme se reconstitue après une période de troubles intenses.

Fils et petit-fils de pasteur, Jean Monod, son père, après avoir été pasteur à Copenhague, est devenu en 1808 pasteur de l’Eglise Réformée de Paris.

Le livre d’Etienne Tissot, professeur de médecine qui s’est ensuite passionné de théologie,  retrace avec brio le parcours hors normes de cet homme.


ADOLPHE MONOD

Un artisan paradoxal du Réveil protestant français

(1802 – 1856)

Etienne Tissot

Editions OLIVETAN, 16€, 200 p.



Adolphe Monod fait des études de théologie à l’Académie de Genève en même temps que son frère, Guillaume. Pendant ses études, Adolphe Monod éprouve des doutes sur son orientation théologique, hésitant entre libéralisme et évangélisme.


Adolphe MONOD s’inspire du Nouveau Testament dès les premiers sermons qu’il prononce. D’un tempérament anxieux et d’une santé fragile, il attend dans une recherche personnelle l’expérience de la conversion.

Comme beaucoup d’enfants de pasteur, sa conversion n’est pas de facto. On hérite d’un enseignement biblique, pas d’une conviction personnelle ni de la foi. Adolphe MONOD attend avec clarté une réponse à sa quête et à ses prières sans lesquelles il ne connaîtra pas de paix.  Sa conversion se produit en 1827 alors qu’il se promène dans les rues de Naples.

Dès lors, il prêche sans relâche et avec une immense talent et ce, jusqu’à son dernier souffle, sur la Rédemption par la croix. Il demande partout où il enseigne d’écouter le seul livre qui transmet la foi et permet de s’approcher du Fils de Dieu et d’être sauvé, la Bible.

Malgré les difficultés qu’il traverse tant sur le plan personnel que dans l’exercice de ses fonctions d’enseignant en théologie et de pasteur dans différentes villes de France et principalement à Lyon, à Montauban, mais aussi à Paris, il revient sans cesse au sacrifice du Christ. C’est là qu’il trouve la force et le courage de continuer malgré les épreuves.

Fervent défenseur de l’Eglise Réformée, il adhère à l’évangélisation et au courant orthodoxe (ou évangélique). Ce livre nous amène à prendre connaissance des correspondances qu’il écrit à ses proches et qui sont de poignants témoignages.

Magnifique personnage qu’Adolphe Monod, magnifique livre, indispensable compagnon de route de toute personne intéressée par l’histoire du Protestantisme, magnifique leçon d’humilité et d’humanité.


Ce livre est à lire. Absolument.

Elisabeth LOUSSAUT

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)