Jonas, comme un feu dévorant

Jonas, comme un feu dévorant

14,00 €


  • Éditeur : Labor et fides
  • Poids : 136 gr
  • Nombre de pages : 128
  • Dimensions : 11 x 21 cm
  • Année : 2017
  • Délai livraison : sous 4 à 8 jours
  • ISBN : 9782830916317

Tous les ouvrages de cet auteur

Tous les ouvrages de l'éditeur

Vous pourriez aimer aussi

Articles du blog en relation

Pas d'article relatif à ce produit sur notre blog



Jonas

Comme un feu dévorant

Petite bibliothèque de spiritualité

4eme de couverture



Dans cette méditation spirituelle sur le livre de Jonas, Francine Carrillo débute par une réécriture toute personnelle de la célèbre histoire du prophète avalé par une baleine, puis développe un commentaire très attaché au texte hébraïque qui lui redonne ainsi toute sa dimension existentielle.

Beauté de la langue alliée à une subtile méditation.



L'auteur



Francine Carrillo est théologienne. Ses livres l’ont fait largement connaître dans les communautés chrétiennes et au-delà.



Table des matières :

 

Liminaire, p. 11
Le récit, p. 15
Laisser vibrer l’inattendu, p. 41
Risquer sa singularité, p. 93
Consentir au souffle du peut-être, p. 101
Dénouement, p. 111


L'avis d'un de nos clients
, Yves Casalis : 

« Lève-toi ! » « Lève-toi, va vers Ninive,et crie sur elle ! » L’appel traverse le livre de Jonas. Celui-ci s’esquive, fuit le réel par peur « d’endurer coups et bleus », souligne Francine Carrillo. Mais Dieu insiste, le pousse à se lever, à s’élever, à affronter sa vie en sortant de sa zone de confort, de ses habitudes, et à rentrer dans le dessein qu’Il a prévu pour lui. Fuir le changement, la remise en question, s’enfermer dans ses certitudes, ou, face aux épreuves, dire « me voici » ? Dans ce « me voici » que choisit finalement Jonas il y a la capacité à se « reconnaître faibleparmi les faibles », à s’habiller d’humilité et à croire en Dieu, en Celui qui « incite au courage de vivre ».

L’auteure a ciselé son ouvrage. Elle transmet avec talent son savoir théologique et, surtout, le « feu dévorant » qui attire Jonas, malgré lui, pourrait-on dire, vers le haut. «A la fin, il ne reste que l’amour, la démesure de l’amour de Dieu… »

Donnez votre avis

Jonas, comme un feu dévorant

Jonas, comme un feu dévorant

Jonas

Comme un feu dévorant

Petite bibliothèque de spiritualité

Donnez votre avis